Cyber base des 2 Rives

On manipule encore le curseur de la barre de défilement,

On appelle ce système la barre de défilement vertical, avec le curseur de déplacement.

Voici un recueil de poésie, déplacez-vous d'un poème à l'autre.

 

La pomme

On la déguste on l'avale

Elle est aussi dure qu'un narval

On l'aime elle est juteuse

Sans douter qu'elle est menteuse

Elle dit qu'elle est ronde et blonde

Avez-vous déjà vu une pomme ronde

Sans nul doute qu'elle est blonde

Elle tombe d'un arbre

Sans une égratignure, elle est de marbre

Mais son coeur se brise

Quand on ne lui fait pas la bise

C'est la pomme menteuse et juteuse

Qui n'ose dire la vérité

Sans douter qu'elle est gaieté.

L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage

Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,

Qui suivent, indolents compagnons de voyage,

Le navire glissant sur les gouffres amers.

 

A peine les ont-ils déposés sur les planches,

Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,

Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches

Comme des avirons traîner à côté d'eux.

 

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !

Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !

L'un agace son bec avec un brûle-gueule,

L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

 

Le poète est semblable au prince des nuées

Qui hante la tempête et se rit de l'archer;

Exilé sur le sol au milieu des huées,

Ses ailes de géants l'empêchent de marcher.

L' automne

 

L' automne au coin du bois ,
Joue de l’harmonica.
Quelle joie chez les feuilles !
Elles valsent au bras
Du vent qui les emportent.
On dit qu'elles sont mortes,
Mais personne n’y croit.
L’automne au coin du bois,
Joue de l’harmonica.

L'ÉCOLE DES BEAUX-ARTS

 

Dans une boîte de paille tressée

Le père choisit une petite boule de papier

Et il la jette

Dans la cuvette

Devant ses enfants intrigués

Surgit alors

Multicolore

La grande fleur japonaise

Le nénuphar instantané

Et les enfants se taisent

Émerveillés

Jamais plus tard dans leur souvenir

Cette fleur ne pourra se faner

Cette fleur subite

Faite pour eux

A la minute

Devant eux

 

Trés bien revenir à la première poésie sur l'automne puis redescendre en bas et cliquer sur le bouton suite